Combat de boxe anglaise et combat de boxe française

Combat de boxe anglaise et combat de boxe française

La fin du combat : disparition de la boxe sur les écrans

La boxe fut un temps le roi des sports. Le combat de boxe anglaise pour un titre de champion du monde était l’équivalent du Superbowl. Le noble art apparaissait comme l’apogée de la réussite sportive, les plus grands champions venant d’horizons sociaux et géographiques très différents, et permettait par leur réussite à des génération entières de rêver. Rêver d’obtenir, comme eux, l’ascension sociale, la célébrité, le succès médiatique. Sport particulier puisque violent, la boxe était décrié par certains, mais personnes n’osait s’attaquer à ce qui faisait vibrer les foules, à l’échelle de la planète, et quelque soit le fuseau horaire. C’est ainsi que ce sport devint rapidement celui générant le plus d’argent, et comme toujours, le plus de corruption. Il est cependant amusant de constater que ce n’est pas la corruption qui mit fin à l’heure glorieuse des combats de boxe, mais la sphère médiatique, qui exerçant une pression constante sur les combattants, finir par les rendre fou. Ils furent ensuite les premiers à s’alarmer du niveau d’agressivité et de dépassement des normes du sport qu’ils avaient eux même contribué à bouleversé de la sorte.

Télévision et combat de boxe anglaise

Les combats de boxe française sont désormais introuvables.
Les combats de boxe française sont désormais introuvables.

Bien entendu, quand on parle de boxe, on pense d’abord aux combats de boxe anglaise, puisque c’est elle qui fut la plus célèbre et qui fédéra le globe autour d’un sport et de champions aux personnalités et aux tempéraments hors norme. Les combats de boxe anglaise étaient l’événement international à ne pas manquer, et dès l’apparition de la radio, nombre d’auditeurs n’hésitaient pas à faire des nuit blanche pour entendre le récit du “rumble” qu’ils attendaient tant. S’il y avait combat de boxe ce soir, alors le temps s’arrêtaient, les oreilles se tendaient, et chacun vénérait les paroles du speaker lorsqu’il prononçait le fameux “ready to ruuuuumble !!!”. Aujourd’hui seul les américains et quelques pays d’Europe de l’est continuent à diffuser les combats de boxe anglaise, mais toujours sur des chaines payantes, dont le tarif est souvent prohibitif. Rappelons du fameux “combat du siècle” qui eu lieu l’année dernière, Mayweather contre Pacquiao, dont le pay-per-view demandait un investissement de 100 dollars. Bref on atteint le n’importe quoi. Le sport le plus populaire qui soit, qui mettait à l’honneur des gosses pauvres sortis des bas fond de la société contemporaine pour s’élever, devient alors un divertissement pour super riche. Avec quelques amis nous avions voulu assister en combat en direct, en essayant de trouver un bar le diffusant dans les région de Bordeaux. Mission impossible et nous avons échoué. Un seul bar avait prévu de le diffuser, mais la mairie lui avait interdit de rester ouvert jusque 5 heures du matin, heure française à laquelle commençait le combat. Ce fut le point déterminant pour me rendre compte qu’il était devenu impossible en France, sans être un passionné disposant de moyens suffisant, de suivre ce sport si vivant et si fédérateur. Le combat de boxe anglaise n’est plus à l’honneur, mais se porte finalement plutôt bien si on le compare à ses concurrents.

 

Télévision et combat de boxe française

Un combat de boxe française ? Ou donc ? Qui d’ailleurs sait encore ce qu’est la boxe française ? En tant que pratiquant, combien de fois ai je du, devant un regard interrogatif, expliquer ce qu’était la savate, et que la boxe française était un sport existant réellement ! Et ceci en France, à mon grand déplaisir. Pourtant il fut un temps ou la savate avait le vent en poupe. Les combats de boxe française étaient prisés par la société mondaine du Paris de l’époque, les noms des grands champions étaient connu du public, et les paris allaient bon train, chacun défendait son pronostic avec acharnement, comme on peut voir aujourd’hui les amateurs de football se déchirer autour des performances de leurs équipes favorites. De nos jours, qui vivant à un combat de boxe en direct ? Pratiquement personne pour la savate, et finalement pratiquement personne aussi pour la boxe anglaise. Pourtant s’il y a bien un sport ou le direct est important, c’est bien la boxe. Il est beaucoup moins intéressant de vibrer après coup pour un combat dont on connait le résultat, ou même en voyant la longueur de la vidéo sur Youtube, puisque qu’on sait dès lors s’il y aura ou pas un KO en début de combat, ou bien une victoire au point au décompte final des 12 rounds. Non seulement il est impossible désormais de voir un combat de boxe française diffusé sur nos écrans, mais le sport est tombé dans un tel état d’anonymat qu’il n’est même plus filmé, donc impossible à suivre même a posteriori en vidéo.

 

Télévision et combat de boxe thai

Un combat de boxe anglaise ne saurait être que plus beau qu'un combat de MMA
Un combat de boxe anglaise ne saurait être que plus beau qu’un combat de MMA

Voir en combat de boxe en direct était devenu un peu plus facile pour la boxe thai au cours des années 1990, lorsque ce sport, déjà considéré comme ultra-violent par les médias, commença  devenir populaire en Europe. Il fut cependant supplanté quelques années plus tard par le MMA, ce qui lui retira de facto toutes ses prétentions à devenir le prochain grand sport de combat fédérateur. Il est bien dommage qu’aucun sport de combat pied-poing ne soit désormais à l’affiche à part le MMA, ce dernier proposant de phases de combat debout finalement assez rare, les opposants ayant tendance à se ruer sur le combat au sol le plus vite possible pour arracher une soumission, dès lors que le puncher en face parait plus performant qu’eux en combat debout. Homo Festivus ne supporte pas la violence, mais il l’adore. Il aime trop le spectacle pour pouvoir se passer du combat, et lorsque les combats idéologiques ne lui suffisent plus il aime alors à regarder du combat physique. Même si celui-ci est désormais dépourvu de toute dignité. Frappé un homme au sol, c’est finalement très festif, surtout si celui ci est dans une cage. Affronter un homme debout, droit dans ses bottes, dans un bon vieux combat de boxe anglaise ou de boxe française, c’est finalement une idée de la dignité qu’Homo Festivus ne partage pas. L’envie du pénal ayant raison de tout cependant, je suppose que le MMA ne tardera pas non plus à disparaître comme le combat de boxe anglaise…C’est la même déplorable course à la célébrité qui donne le spectacle ridicule de l’indulgence envers Serge Aurier

Articles similaires

Qu'en pensez vous ?

Merci pour votre commentaire